ActualitésPolitique

À Petit-Goâve, les Phtkistes soutiennent la date du 7 février 2021.

Mercredi 17 Juin 2020 – Le P’tit Journal.
Laisser un commentaire.

Par Samuel JOSEPH

À Petit-Goâve, les Phtkistes soutiennent la date du 7 février 2021. 2

Lors d’une conférence de presse tenue lundi dernier, les partisans du Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK) et alliés à Petit-Goâve se sont positionnés sur la date de l’échéance du mandat présidentiel en Haïti qui alimente, depuis quelques temps, de grands débats au sein de notre société et même à l’étranger.

En effet, les partisans du régime en place ont carrément défendu la thèse que le mandat de Jovenel MOÏSE arrivera à terme le 7 février 2021. <<Pa gen wout pa bwa, Jovenel MOÏSE dwe kite pouvwa 7 fevriye 2021>>, ont-ils scandé haut et fort dans leur langue vernaculaire.

Felix Salomon JEUNE, un des leaders du pouvoir politique actuel dans la Cité Faustin 1er, a déclaré qu’il s’agit d’un véritable complot positif le fait de mobiliser ensemble pour rappeler au locataire actuel du Palais National qu’il doit inévitablement partir le 7 février 2021. Le Chef de l’État Haïtien est un imposteur, incompétent et sanguinaire, il ne peut même pas tenir ses promesses électorales phares pendant que la population haïtienne croupit dans une misére atroce, a-t-il martelé dans la presse. C’est le moment de faire un faisceau (opposants et pro-phtk) dans le but de chavirer l’équipe au pouvoir, a ajouté monsieur JEUNE.

Le Président Jovenel MOÏSE devrait lui-même constater la fin de son mandat à la date susmentionnée comme il l’a fait, en janvier dernier, pour le deuxième tiers du Sénat à travers un tweet tant attendu, a pourtant souligné maître Jean-Paul SÉNBÉCHARLES. Jovenel MOÏSE accusait toujours les parlementaires lui empêchant de travailler au bénéfice de la population haïtienne alors c’était du mensonge pur pour nous zombifier, a-t-il revendiqué.

Entre temps, les phtkistes et alliés ont accusé le Premier Mandataire de la nation haïtienne de leur empêchant de respirer convenablement. L’heure est venue pour nous débarrasser de cet amateur siégeant à la tête de la Magistrature suprême du pays, ont-ils indiqué.

Jovenel MOÏSE devient un général sans soldat car il ne donne aucun résultat positif depuis son arrivée au pouvoir, a fait savoir maître Fedner Hilaire ADMIRABLE, profitant de déplorer la mauvaise gestion des kits et trois milles gourdes (3.000.00 G) promis à la population par son régime.

Parallèlement, les partisans du pouvoir en place ont exprimé leurs inquiétudes quant au mépris des zones à risque en cette période cyclonyque. Selon eux, ces zones représentent une menace après la pandémie de coronavirus contre la population vulnérable.

Pour toutes ces raisons, le Président Jovenel MOÏSE doit obligatoirement quitter, dans le plus bref délai, le pouvoir et il ne pourra attendre le 7 février 2022, ont conclu les militants proches du pouvoir en place.

sj1406988@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page