ActualitésSPORT

Dossier Dadou JEAN-BART: La FIFA fait son plein pied.

Dossier Dadou JEAN-BART: La FIFA fait son plein pied.

Mardi 26 Mai 2020 – Le P’tit Journal.
Laisser un commentaire.

Dossier Dadou JEAN-BART: La FIFA fait son plein pied. 2

Par Samuel JOSEPH

Accusé dans un scandale de corruption et d’abus sexuels sur des jeunes footballeuses [mineures ou pas] évoluant au « Centre Technique National » à Croix-des-Bouquets, suivant l’enquête publiée par le quotidien britannique « The Guardian », respectivement les 30 avril, 2 et 21 mai derniers, le Docteur Yves JEAN-BART dit « Dadou » est pour l’instant dans le collimateur de l’instance suprême du football à travers le monde.

À travers un communiqué rendu public hier lundi, la Chambre d’Investigation de la Commission d’éthique indépendante de la Fédération Internationale Football Association (FIFA) a décidé de suspendre provisoirement le Chef du foot Haïtien pendant quatre-vingt-dix (90) jours, de toutes compétitions footballistiques en attendant le résultat de son enquête.

Toujours selon ledit communiqué, cette mesure admininistrative a été déjà effective dès sa réception par l’accusé où ces responsables se sont appuyés sur les articles 84 et 85 du Code d’Éthique de la FIFA en vue de recadrer [éventuellement] Docteur Yves JEAN-BART qui, lui-même, a nié publiquement ses implications présumées dans ces allégations abusives et corruptrices qui risqueraient de ternir l’image de notre sport roi.

Parallèlement, Docteur Yves JEAN-BART qui occupe la tête de la FHF depuis 2000, aurait eu quatre (4) enfants avec trois (3) anciennes footballeuses haïtiennes, a rapporté à notre rédaction une source très proche de l’accusé, précisant que le benjamin serait âgé de cinq (5) ans. Plusieurs anciens et actuels dirigeants du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique (MJSAC), de la FHF et des clubs des première, deuxième et troisième divisions footballistiques sont (ou ont été) bel et bien au courant que nos jeunes joueuses seraient (ou auraient été) victimes d’agressions sexuelles et d’abus d’autorité sous l’administration du Docteur Yves JEAN-BART, poursuit notre source, indiquant que l’accusé aurait acheté en argent et en espèces (avantages et privilèges) leur silence.

Signalons que des voix dans l’administration publique que dans la société civile se sont élevées en Haïti pour exiger aux autorités compétentes de se pencher sur les allégations abusives et corruptrices impliquant de façon présumée le numéro du foot Haïtien. Des organismes d’État et de défense des droits humains ont annoncé l’ouverture de leur enquête afin de faire la lumière autour d’un tel dossier mais, selon le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), le concerné doit s’écarter provisoirement de la FHF pour en faciliter une enquête judiciaire et impatiale.

Dossier à suivre…

sj1406988@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page