ActualitésJUSTICEPolitique

Haïti-Corruption: Dr. Pierre Réginald BOULOS frappé par un avis de recherche de l’ULCC.

 

Par M. Samuel JOSEPH
sj1406988@gmail.com

Haïti-Corruption: Dr. Pierre Réginald BOULOS frappé par un avis de recherche de l'ULCC. 2

Port-au-Prince, Samedi 3 Juillet 2021 – Le P’tit Journal Haïti.

Dans le cadre du dossier du Partenariat entre la Real Business Investment et l’Office National d’Assurance-vieillesse, le Directeur de l’Unité de Lutte Contre la Corruption demande aux agents de la force publique de rechercher et de conduire en état le Docteur Pierre Réginald BOULOS suite à son refus de se présenter par devant sa commission d’enquête relative à des cas de corruption présumée. Le Directeur Hans Jacques Ludwig JOSEPH dit se référer à l’article 11 du décret du 08 septembre 2004 portant la création de l’ULCC pour émettre son ordre de recherche à l’encontre du Président Directeur Général de la RBI.

Entre temps, en date du 1er juillet 2021, les Avocats du plaignant ont adressé une correspondance au patron de l’ULCC pour lui informer du dessaisissement de son institution, après avoir saisi le Cabinet d’instruction avec une plainte avec constitution de parties civiles. Dans cette correspondance, ils ont aussi énuméré les motifs de l’absence de leur client tels les raisons de sécurité, la confiance, la tardiveté, le droit du silence, la persécution politique et le dessaisissement de l’ULCC du dossier. Pour maître Samuel MADISTIN, un des défenseurs du plaignant, « l’ULCC ne peut pas concurrencer le Cabinet d’instruction en continuant à auditionner des citoyens sans commission rogatoire du juge du dossier ».

Parallèlement, l’ancien Député de la commune de l’Esthère (Artibonite) dénonce le comportement partisan et autoritaire de maître Hans Jacques Ludwig JOSEPH dans le dossier de son client, qui n’entend pas se présenter par devant des PHTKistes se drapant du manteau d’enquêteurs. Le défenseur de l’entrepreur Pierre Réginald BOULOS estime que le Directeur de l’ULCC cherche à politiser le dossier de son client, au lieu d’appliquer la loi à travers ses limites.

Entre temps, le Directeur de l’Office National d’Assurance-vieillesse dit condamner le détournement de ses fonds d’un montant d’un million de dollars américains (1.000.000.00 $ us) par la société Real Business Investment S.A. dans le cadre d’un projet fictif de construction de logements sociaux à Fermathe, monté en 2018, en dehors des normes prescrites. Le Directeur Jemsley Marc JEAN BAPTISTE soutient les démarches de l’ULCC dans ce dossier, en invitant la justice haïtienne à y prendre part.

 

Nous sommes « Le P’tit Journal Haïti »!

N’oubliez pas de partager nos articles, s’il vous plaît!

Bouton retour en haut de la page