ActualitésSociété

Haïti-Météorologie: Des organisations et élus locaux préoccupés par l’arrivée des ouragans.

Par Biondy Effero LÉON

La saison cyclonique débute en Haïti chaque premier (1er) juin et prendra fin le 30 novembre, les autorités météorologiques haïtiennes, qui en ont profité pour procéder au lancement de la saison des ouragans.

Haïti-Météorologie: Des organisations et élus locaux préoccupés par l'arrivée des ouragans. 2

Par ailleurs, la dégradation de l’environnement en Haïti continue d’inquiéter les organisations, élus locaux et observateurs dénonçant le laxisme du pouvoir central. Selon l’Agronome Jean André VICTOR, le lancement de cette saison cyclonique est coïncidé avec la pandémie de coronavirus qui rend plus compliquée le malheur du pays. Le Président de l’organisation dénommée « COLVERT » qui intervenait lundi sur une station de radio à la capitale, exprimait sa grande inquiétude face aux (éventuelles) catastrophes pesant sur le pays dans les jours qui viennent. Alors, dit-il, les autorités concernées devraient préalablement se pencher sur un tel évènement à partir d’un « plan spécial » axé sur la délocalisation des potentielles victimes pour limiter les dégats, notamment la propagation et la contagion du nouveau coronavirus.

Entre temps, la Fédération Nationale des ASECs a lancé un cri d’alarme face à ce qu’elle appelle un « danger imminent » que peut apporter dans le pays cette saison cyclonique. L’un des représentants de ladite Fédération, monsieur Julio ARDAN, a pris en compte la vulnérabilité des zones à risque et la relocalisation éventuelle des victimes à un moment où l’État Haïtien semble perdre le contrôle de la Covid-19 faisant rage dans le pays. « Le pays n’est pas prêt à faire face aux ouragans prévus pendant la saison cyclonique pour évoquer la possibilité de mettre en place une cellule de crise », a-t-il expliqué dans la presse, ajoutant qu’il s’agit d’un moyen de limiter les dégats en cas du passage des ouragans devant frapper notre pays.

Aussi, faut-il noter qu’à l’approche de la saison des cyclones, les autorités haïtiennes se contentent de former une celulle de crise alors que les vrais problèmes persistent et rendent Haïti plus vulnérables en matière environnementale.

Mardi 2 Juin 2020 – Le P’tit Journal.
Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page