ActualitésPolitique

Le département d’État américain annonce des offres de récompense pour la capture de trois chefs de gang haïtiens

Le département d’État américain annonce des offres de récompense pour la capture de trois chefs de gang haïtiens

Les États-Unis annoncent des offres de récompense pouvant atteindre 3 millions de dollars pour des informations menant à l’arrestation et/ou à la condamnation de trois présumés chefs de gangs haïtiens, Joseph Wilson alias Lanmò San Jou, Jermaine Stephenson, alias Gaspiyay et Vitel’Homme Innocent. Ces derniers sont accusés d’avoir conspiré en vue de participer ou tenté de participer au crime organisé transnational.

Le département d'État américain annonce des offres de récompense pour la capture de trois chefs de gang haïtiens 2

Le département d’État américain affirme avoir pris cette décision en conjonction avec l’annonce des accusations portées contre les trois individus par le ministère américain de la Justice. En effet, le 16 octobre 2021, le gang des 400 Mawozo s’est engagé dans un complot visant à kidnapper 16 missionnaires chrétiens américains et un missionnaire canadien et à les retenir contre rançon.

Les missionnaires ont été enlevés après avoir visité un orphelinat dans la ville de Ganthier, à l’est de Port-au-Prince.

Selon le département d’État américain, ces récompenses sont offertes dans le cadre du Programme de récompenses contre le crime organisé transnational du Département d’État des États-Unis, qui, avec le Programme de récompenses pour les stupéfiants, a aidé à traduire en justice plus de 75 criminels transnationaux et principaux trafiquants de stupéfiants. Plus de 155 millions de dollars en récompenses dans le cadre de ces programmes pour des informations menant à des arrestations et à des condamnations, a-t-il poursuivi.

Outre des actes d’accusation pour l’enlèvement des missionnaires, le ministère de la Justice a annoncé des accusations contre quatre autres chefs de gangs haïtiens pour l’enlèvement de plusieurs citoyens américains en Haïti. Il s’agit du chef du gang de Grand-Ravine, de celui du Village de Dieu et deux chefs du gang Kokorat san Ras.

Le chef du gang de Grand-Ravine, Renel Destina, alias Ti Lapli, 40 ans, a été mis en examen pour prise d’otage. L’acte d’accusation accuse le gang d’avoir kidnappé une victime américaine en février 2021, détenant la victime pendant environ 14 jours.

Quant au chef du gang Village de Dieu, Emmanuel Solomon, alias Manno, il a été inculpé dans le cadre d’une plainte pénale pour l’enlèvement d’un citoyen américain en janvier 2021.

Enfin, deux chefs du gang Kokorat san Ras, John Peter Fleronvil et Jean Renald Dolcin, ont été inculpés sur plainte pour enlèvement sous la menace d’une arme de trois victimes américaines en juillet 2022. Deux victimes, un couple marié, ont été détenues pendant six jours et libérées suite au paiement d’une rançon. Une troisième victime a été capturée le lendemain des deux autres victimes américaines et détenue pendant environ six jours pendant qu’un membre de la famille négociait sa libération.

Les autorités de la justice américaine rappellent que Fleronvil et d’autres membres du gang Kokorat san Ras ont été arrêtés le 11 septembre par ds agents de la Police haïtienne alors qu’ils se préparaient à traverser la frontière vers la République dominicaine.

‹‹ Les accusations ne sont que des allégations et chaque accusé est présumé innocent à moins et jusqu’à ce que sa culpabilité soit prouvée hors de tout doute raisonnable par un tribunal. S’il est reconnu coupable d’une infraction, la peine d’un accusé sera déterminée par le tribunal sur la base des lignes directrices consultatives sur la détermination de la peine et d’autres facteurs statutaires ››, a précisé le ministère américain de la justice.

Le P’tit Journal Haïti

Bouton retour en haut de la page