ActualitésInsécurité

Mêlée à une sale affaire, l’église épiscopale d’Haïti clame son innocence 

Port-au-Prince, vendredi 15 juillet 2022/Le P’tit Journal Haïti
Des agents douaniers et ceux du Bureau de Lutte contre le Trafic de stupéfiants (BLTS) ont réalisé le jeudi 14 juillet 2022, à La Saline, à Caribean Port Service (CPS), une fouille dans des conteneurs suspects, arrivés en Haïti dans l’après midi du mercredi 13 juillet 2022. Des armes automatiques et bon nombre de cartouches ont été retrouvés dans ces conteneurs appartenant à l’Église épiscopale d’Haïti (EEH), Me Jacques Lafontant, Commissaire du Gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince.
22 armes à feu dont 19 fusils d’assaut, une centaine de chargeurs, plus de 14 mille cartouches et 50 mille dollars américains en faux billets ont été retrouvés dans des conteneurs destinés à l’EEH. Les agents douaniers et BLTS ont effectué la fouilles de ces colis en présence du  Commissaire du Gouvernement, Jacques Lafontant.
Dans les heures qui suivent la nouvelle, l’Église épiscopale d’Haïti a publié un communiqué à travers lequel elle prend ses distances avec l’arrivage de ces colis.
Elle nie l’existence de ces conteneurs et dénonce les rumeurs ‹‹ infondées ›› l’associant à l’importation d’armes illégales dans le pays.
Selon ce document, l’EEH n’a aucune commande de conteneurs et n’a entrepris aucune démarche de dédouanement de conteneurs à la douane de Port-au-Prince et n’attend l’arrivage d’aucun produit en provenance de l’étranger pour aucune de ses institutions diocésaines.
‹‹ En l’absence de l’évêque diocésain, seul le président du comité permanent est autorisé actuellement à solliciter pour le diocèse une exonération de taxes. Ce qu’il n’a pas fait. Si donc des individus se présentent à la douane pour récupérer des containers au nom de l’Église Épiscopale, il ne peut s’agir que de faux documents utilisés par des réseaux criminels ››, a-t-elle précisé.
L’Église Épiscopale demande à la justice de tout mettre en œuvre pour identifier, rechercher les faussaires et les soumet à la justice répressive pour qu’ils répondent de leurs forfaits.
En effet, les autorités compétentes ont lancé une enquête sur cette affaire pour faire la lumière sur ce dossier. Elles ont déjà interpellé un suspect.
Par ailleurs, la Police nationale d’Haïti annonce la poursuite des opérations de fouilles ce vendredi 15 juillet 2022 au niveau des autres conteneurs au port de Port-au-Prince.
Le P’tit Journal Haïti

Bouton retour en haut de la page