ActualitésSociété

Port-au-Prince: La troisième circonscription prise en otage mais abandonnée par nos gouvernants.

Quand les gangs cantonnés au sud de Port-au-Prince défient les autorités en place et imposent leurs lois à la population civile.

Des gangs armés continuent d’imposer leur volonté à la population civile. À eux-mêmes de savoir quand la troisième circonscription de Port-au-Prince sera accessible ou pas aux usagers et/résidents des cinq autres départements (Ouest, Sud, Sud-Est, Nippes et Grand-Anse), ont constaté nos reporters sur place.

Port-au-Prince: La troisième circonscription prise en otage mais abandonnée par nos gouvernants. 2

Qu’en est-il du comportement de nos autorités étatiques ?

Eh bien, les groupes armés s’entredéchirent et même sèment la pagaille aux yeux et à la barbe des forces de l’ordre! Transformée depuis une belle lurette en désert, la Troisième circonscription de Port-au-Prince semble n’avoir aucune importance pour nos gouvernants se contentant d’annoncer des mesures sécuritaires drastiques, sans y être concrétisées réellement.

Quelle vie pour les habitants de cette Troisième circonscription, mesdames et messieurs !

le P’tit Journal Haïti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page