ActualitésSociété

Haïti-Crise : la Fondation Lorquet encourage le dépassement de soi pour freiner la dérive actuelle

Haïti-Crise : la Fondation Lorquet encourage le dépassement de soi pour freiner la dérive actuelle

La Fondation Lorquet pour une Nouvelle Haïti (FOLONHA) se dit alarmée par la gravissime de la situation qui prévaut en Haïti, laquelle situation empêche le fonctionnement normal des citoyens. Dans une note datée du 2 octobre 2022, elle lance un appel urgent à tous les protagonistes, les différentes élites, et aux Haïtiens en général en vue de faire un dépassement de soi pour sortir le pays du bourbier dans lequel il se trouve.

Haïti-Crise : la Fondation Lorquet encourage le dépassement de soi pour freiner la dérive actuelle 2

La Fondation Lorquet pense que la crise systémique que traverse Haïti aujourd’hui ne serait pas si compliquée si les différentes partie-prenantes en présence avaient choisi de prioriser les intérêts de la patrie au lieu de leurs avantages personnels.

À en croire la FOLONHA, tout le problème réside dans notre façon de penser, la conception et la vision que nous avons pour le pays. Il suffit de changer de paradigme pour révolutionner l’ordre des choses. Il est juste nécessaire de réaliser que tout est éphémère et que tout ce que nous recherchons ardemment aujourd’hui : le pouvoir, l’argent, la gloire et les autres faveurs terrestres ne sont que vanité. Ce qu’il faut se demander plutôt, c’est : comment l’histoire va nous juger à notre départ de ce monde ?

Se basant sur ces considérations philosophiques, la FOLONHA croit que le moment est venu pour tous les Haïtiens de faire place à un amour viscéral pour la patrie et renoncer à leurs intérêts claniques.

‹‹ Le peuple a le droit de vivre dans un pays où règne la sécurité, un endroit propice à des activités économiques compétitives permettant à tout un chacun d’entreprendre des initiatives lucratives et créer de la richesse ; un territoire où les enfants ont droit à l’éducation et peuvent accéder librement à leur établissement scolaire ; un endroit où les citoyens peuvent circuler à toute heure du jour et de la nuit sans aucune crainte de se faire séquestrer par des malfrats ; un lieu où règne le respect des droits humains même les plus élémentaires ; une Haïti où les touristes et nos compatriotes de la diaspora peuvent séjourner pendant leurs vacances, jouir de la beauté naturelle et découvrir la richesse culturelle du pays ››, a-t-elle préconisé.

D’un autre côté, la Fondation de Lorquet dit espérer qu’une prise de conscience rapide et profonde de la part de tous les Haïtiens, sans distinction aucune, permettra de rétablir l’ordre et la stabilité dans ce pays pour que la vie puisse reprendre son cours normal.

‹‹ L’histoire retient que nos ancêtres ont accompli des exploits. Ils nous ont légué une fière nation ; ils ont créé la première république noire de la planète. Mais, que dira l’histoire de nous lorsque nous ne serons plus de ce monde ? C’est la question que chacun devrait se poser ? Comment notre progéniture va-t-elle considérer cette génération ? ›› se questionne la Fondation.

Plus loin, la Fondation Lorquet profite de l’occasion pour lancer un appel en faveur d’un changement de mentalité, sérieux et définitif en vue de redresser la situation une fois pour toute, en prélude à la nouvelle Haïti dont nous rêvons tous.

La Fondation Lorquet, membre de la société civile, invite tous les Haïtiens à réaliser que le spectacle qu’ils offrent aujourd’hui au monde entier est très laid. Elle met l’accent sur la nécessité de projeter à l’extérieur, une meilleure image d’Haïti.

La FOLONHA invite les Haïtiens à opter pour un pays vivable à l’exemple des voisins Dominicains qui eux, ont choisi le dialogue, le progrès et la modernité au lieu de l’anarchie, le sous-développement et l’avilissement, entre autres.

‹‹ Arrêtons de nous suicider comme le scorpion. Arrêtons ce spectacle hideux pendant qu’il est encore temps en vue d’éviter le pire qui, certainement, ne profitera à personne ››, a-t-on lu dans cette note.

Le P’tit Journal Haïti

Bouton retour en haut de la page