Crise : Le Gouvernement américain presse Dr. Garry CONILLE à la formation d’un nouveau Conseil Électoral Provisoire

by Samuel JosephSamuel Joseph
0 comment
Img 20240705 Wa0012

Washington, le 5 Juillet 2024 – Le P’tit Journal Haïti

Par Samuel JOSEPH

Depuis le weekend dernier, le Premier Ministre Garry CONILLE est en tournée officielle aux États-Unis d’Amérique où il a déjà discuté avec des officiels Américains. Au menu des échanges, les défis sécuritaires, politiques et humanitaires ont été largement débattus entre les acteurs Haïtiens et étrangers. Ainsi, le Gouvernement américain plaide en faveur de la formation d’un nouveau Conseil Électoral Provisoire pour mettre en branle les compétitions électorales en Haïti. Durant ses échanges avec les autorités américaines, le Chef de la Primature haïtienne a renouvelé son engagement à relever les défis actuels d’Haïti suivant l’Accord politique du 3 Avril dernier.

L’Administration Biden-Harris a réitéré son engagement inébranlable à soutenir le peuple Haïtien dans son calvaire actuel. Lors de son passage en terre étasunienne, Dr. Garry CONILLE est appelé à former urgemment l’institution électorale haïtienne afin de préparer les prochaines élections dans ce pays caribéen. Mardi dernier à Washington, le Chef du Gouvernement haïtien a rencontré Monsieur Brian Andrew NICHOLS, actuel Sous-Assistant Secrétaire d’État américain aux Affaires hémisphériques, où les deux (2) hauts dignitaires ont passé en revue les besoins actuels d’Haïti pour relever ses défis majeurs. Toutefois, la crise sécuritaire demeure le plus grand obstacle pour le Gouvernement de transition avant même d’aborder les questions électorales dans le pays, estiment plusieurs observateurs interrogés par Le P’tit Journal Haïti.

La violence armée et gangstérisée a déjà provoqué une catastrophe humanitaire sans précédent dans les régions de l’Ouest l’Artibonite et le Nord-Ouest d’Haïti notamment. Des milliers de déplacés en interne sont recensés dans plusieurs camps de réfugiés à la capitale et ses communes avoisinantes, selon les décomptes officielles. À cela s’ajoute le blocage des axés routiers reliant Port-au-Prince aux autres départements du pays. Cependant, la force publique Haïtienne, soutenue par la mission de paix kenyane, entend bientôt se déployer dans les zones criminellement occupées par les terroristes de Viv Ansanm.

 

Le P’tit Journal Haïti


En savoir plus sur Le P'tit Journal Haiti

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Related Articles