ActualitésPolitique

Environ 300 morts et 160 blessés dans des affrontements armés à Cité Soleil, selon Pierre Espérance

Port-au-Prince, lundi 18 juillet 2022/Le p’tit Journal Haïti

Le bilan de la guerre des gangs rivaux à Cité Soleil ne cesse d’augmenter. Selon le Directeur exécutif du Réseau national de Défense des droits humains (RNDDH), le bilan passe de 89 à 300 morts et 74 à 160 blessés. Un bilan qui risque de s’alourdir.

Environ 300 morts et 160 blessés dans des affrontements armés à Cité Soleil, selon Pierre Espérance 2

Les affrontements armés se poursuivent dans la commune de Cité Soleil. De 8 à 16 juillet 2022, les hostilités entre les gangs G9 et G-PEP ont causé la mort d’environ 300 personnes et 160 blessés.

La majorité des victimes sont issues de la population civile. Elles sont en majeure partie des femmes et des enfants, selon le responsable du RNDDH qui dénonce la complicité du gouvernement d’Ariel Henry dans cette situation.

M. Espérance croit que cette attaque armée contre les habitants de ladite commune entre dans le cadre d’une lutte pour le contrôle du territoire. L’objectif, dit-il, est de préparer le terrain pour les prochaines joutes électorales.

Par ailleurs, le Directeur exécutif de cet organisme de défense des droits humains a indexé le Gouvernement d’Ariel Henry. Selon lui, le pouvoir a fourni des moyens au gang G9 en famille et alliés pour déloger son rival et contrôler à son tour la cité de manière exclusive.

Le défenseur des droits humains place les attaques armées dans la commune de Cité Soleil au même rang de celles perpétrées dans le quartier de La Saline, en novembre 2018, sur la présidence de Jovenel Moïse.

Le p’tit Journal Haïti

Bouton retour en haut de la page