ActualitésSANTÉ

Haïti-Coronavirus: Le 1er décès enrégistré officiellement porté à équivoque.

Haïti-Coronavirus: Le 1er décès enrégistré officiellement porté à équivoque.

Dimanche 5 Avril 2020 – Amérique info7.
Laisser un commentaire.

Haïti-Coronavirus: Le 1er décès enrégistré officiellement porté à équivoque. 2

Ce dimanche 5 Avril 2020, la Ministre de la Santé Publique et de la Population (MSPP) a confirmé au public que le pays vient d’enrégistrer son premier cas de décès lié au nouveau coronavirus.

Dans sa circulaire habituelle, Docteure Marie-Gretta Clément ROY a fait mention que la victime âgée de cinquante-cinq (55) était diabétique et hypertendue.

Entre temps, le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince a bel et bien confirmé la mort de son collègue, Me. Édouardzin MAURISSEAU, membre de son Barreau, à l’Hôpital Saint-Luc de Tabarre (Département de l’Ouest) dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 Avril. Toutefois, maître Monferrier DORVAL s’est dit étonné d’entendre dans certains médias locaux que le défunt ait été atteint du virus.

Le Chef des Avocats à la capitale haïtienne, citant le médecin Sherlyne BOURDEAU du Centre hospitalier de Pernier (Pétion-Ville), a écrit que le défunt souffrait d’une cardiomégalie (gros cœur) et d’une infection pulmonaire. Il a poursuivi ainsi: <<Dr. Bourdeau n’est pas en mesure de me dire s’il est mort de coronavirus. Au contraire, elle m’a dit qu’il a été testé négatif selon les déclarations du Dr Damas de l’hôpital St Luc rapportées par sa compagne à qui j’ai parlé.>>

Le professeur d’Université voulant que la lumière soit faite, espère pouvoir parler au médecin soignant de l’hôpital St Luc pour savoir de quelle maladie est mort son collègue MAURISSEAU tout en continuant donc ses recherches sur cette question.

De l’autre côté, les proches de la victime ont monté au créneau contre la titulaire du MSPP. Selon eux, le feu-Avocat Édouardzin MAURISSEAU n’aurait pas été mort du nouveau coronavirus mais ils en ont confirmé le diabète et l’hypertension.

Quand est-ce que les autorités haïtiennes vont agir en des hommes et femmes d’État responsables et intelligents pour mettre en confiance la population?
Alors, le gouvernement haïtien est tenu d’expliquer au public de quoi il en est exactement. Il devrait permettre aux journalistes de pouvoir vérifier les personnes dites « testées positives » à la pandémie du nouveau coronavirus afin d’enlever la voile enveloppant les yeux de nos compatriotes.

Samuel JOSEPH
samujoseph671@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page