ActualitésPolitique

Haïti-Covid-19: L’opposition presse le gouvernement dans les dépenses publiques.

Haïti-Covid-19: L’opposition presse le gouvernement dans les dépenses publiques.

Jeudi 23 Avril 2020 – Le P’tit Journal.
Laisser un commentaire.

Haïti-Covid-19: L'opposition presse le gouvernement dans les dépenses publiques. 2

Par Samuel JOSEPH

Lors d’une conférence de presse tenue mercredi à la capitale haïtienne, l’opposition dite « radicale » a exigé au gouvernement de Jouthe la transparence dans les dépenses publiques relativement à la pandémie de coronavirus qui touche aussi le pays.

En effet, André Michel, Majorie Michel, Sorel Jacinthe, Nenel Cassy, Youri Latortue, entre autres, ont dénoncé ce qu’ils appellent la gestion gouvernementale dite « catastrophique » des fonds alloués à cette maladie. Ils ont alors appelé la population haïtienne à redoubler de vigilance pour éviter ce qui fut répété dans les fonds PetroCaribe.

« Le gouvernement Haïtien a décaissé des fonds pour effectuer des dépenses sans l’approbation de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC/CA) », a martelé le Sénateur contesté de l’Artibonite, Youri LATORTUE, défendant qu’il y a lieu de retracer des irrégularites dans lesdites dépenses. Le leader de « Ayiti An Aksyon » a rappelé au public que la commande gouvernementale évaluant à plus de dix-huit millions de dollars américains (18.000.000.00 $ us) à une firme en Chine n’est pas encore arrivée en Haïti.

Entre temps, Sorel JACINTHE a indiqué que les hôpitaux publics de la Grand-Anse ne sont pas réellement équipés pour recevoir les personnes éventuellement touchées par le nouveau coronavirus. L’ex-Sénateur de la quarante-neuvième (49ième) législature haïtienne a même évoqué ces mêmes problèmes pour l’Hôpital Saint-Antoine considéré comme le plus grand centre hospitalier dudit département.

Pour sa part, Me. André MICHEL du Secteur démocratique et populaire a également appelé la population haïtienne à rester vigilante. L’Avocat et activiste politique s’est toutefois attaché à ce qu’il désigne comme révendications populaires: démission et jugement du Président Jovenel MOÏSE et ses accolytes, réalisation de la conférence nationale et celle du procès PetroCaribe, mise en place d’une transition démocratique, justice sociale, organisation des élections générales …

Alors que Nenel CASSY a insisté sur le départ du Chef de l’État Haïtien qui est inculpé au Cabinet d’Instruction dans la dilapidation des fonds PetroCaribe. Près de trente-six milliards de gourdes (36.000.000.000.00 G) sont alloués à la prise en charge de la pandémie en Haïti alors Jovenel MOÏSE risque de les dilapider, a retorqué le Sénateur contesté des Nippes, critiquant le laxisme d’une partie de la population haïtienne qui a accepté certains dignitaires de l’État de dilapider le fonds vénézuelien alloué au développement du pays. Il a donc appelé ses militants de combat à regagner très prochainement les rues en vue de capoter le régime au pouvoir.

Enfin les opposants du régime Phtk entendent secourir la population à travers des matériels destinés à la prise en charge des personnes contaminées du Covid-19 au niveau de leurs départements respectifs. Ces matériels, disent-ils, vont aider la population à limiter la propagation et la contagion du virus.

samujoseph671@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page