Haïti : Les Syndicalistes exigent la révocation du Directeur de l’INFP pour malversations et corruption

by AvatarLe P'tit Journal Haïti
0 comment
Img 20240708 Wa0335

Haïti : Les Syndicalistes exigent la révocation du Directeur de l’INFP pour malversations et corruption

Port-au-Prince, le 8 Juillet 2024 – Le P’tit Journal Haïti

Par Samuel JOSEPH

Les dénonciations de corruption et de malversations se multiplient à l’égard du Directeur Général de l’Institut National de Formation Professionnelle. Les Syndicalistes s’en prennent au Directeur Dickel DELVARISTE qui, selon eux, n’est pas à la hauteur de ses tâches. Lors d’une conférence de presse tenue ce lundi matin à l’Hôtel Plaza 60 sis à Delmas 60, les Syndicalistes exigent à l’Exécutif de transition la révocation du Directeur Général Delvariste et la nomination provisoire d’un Conseil de gestion de l’INFP pour désamorcer la crise actuelle. Ainsi, les Syndicalistes réclament un audit impartial sous l’Administration du Chef de l’Institut National de Formation Professionnelle pour retracer les allégations de corruption, entre autres.

Les Syndicalistes de l’Institut National de Formation Professionnelle se déchaînent contre le Directeur Dickel DELVARISTE accusé de malversations, de corruption, de trafic d’influence et d’abus d’autorité à la tête de cette institution étatique. En effet, les protestataires interpellent le Conseil Présidentiel de Transition et le Premier Ministre Garry CONILLE à révoquer sans délai l’actuel Chef de l’INFP en le remplaçant provisoirement par un Conseil de gestion qui aura pour mission de rétablir l’ordre et la stabilité dans la dite entité dépendante du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle. De plus, les Syndicalistes sollicitent de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) et/ou de l’Unité Centrale de Renseignement Financier (UCREF) un audit de la gestion de la période de monsieur Delvariste pour découvrir les soupçons de corruption et assainir cette entité publique. Ils dénoncent ce qu’ils appellent les « ouvriers politiques » corrupteurs qui prennent d’assaut cette institution étatique, ce qui a causé la décente aux enfers de l’INFP.

Plus loin, les Syndicalistes Jean-Marie P. LÉVEILLÉ et Hérold Charles CIVIL, respectivement Président et Vice-président du Syndicat des Employés du Système National de Formation Professionnelle (SESNFP), exhortent le pouvoir en place à nommer un Technicien compétent, honnête et respectueux au niveau du directoire de l’Institut National de Formation Professionnelle. « Nous tenons à souligner notre ferme opposition au maintien du statu quo au sein de l’INFP et à mettre en garde contre toute tentative de nomination d’un directeur général parachuté à la tête de l’Institut », ont-ils averti les actuels Chefs de l’Exécutif haïtien. Les protestataires plaident plutôt pour une réforme en profondeur au niveau de l’INFP afin de redresser la donne via une nouvelle vision pour la valorisation de la Technique dans le pays.

 

Le P’tit Journal Haïti


En savoir plus sur Le P'tit Journal Haiti

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Related Articles