Haïti : Me Lionnel Constant BOURGOUIN reprend officiellement les rênes du Parquet de Port-au-Prince

by Samuel JosephSamuel Joseph
0 comment
Img 20240709 Wa0005

Port-au-Prince, le 9 Juillet 2024 – Le P’tit Journal Haïti

Par Samuel JOSEPH

Avocat de profession, ancien Directeur Général de l’École de la Magistrature haïtienne, ancien Directeur de l’Unité de Lutte Contre la Corruption et professeur d’Universités. Maître Lionnel Constant BOURGOUIN reprend officiellement les rênes du Parquet de Port-au-Prince où il a été installé hier lundi en présence de nombreuses personnalités du système judiciaire, des hauts dignitaires du Gouvernement de transition et de la Police Nationale d’Haïti. Lors de son intronisation dans ce nouveau poste, le Commissaire Bourgouin a remercié son supérieur hiérarchique, maître Carlos HERCULE, pour la confiance placée en lui, soulignant les défis auxquels fait face le Parquet de sa juridiction. Il réclame alors la mise en commun de l’ensemble des acteurs du système judiciaire pour parvenir à distribuer une justice saine, transparente, efficace et équitable aux justiciables.

Me Lionnel Constant BOURGOUIN a prêté serment comme nouveau Parquetier de la capitale haïtienne, en remplacement du Commissaire Edler GUILLAUME qui, dans un premier temps, a été promu Substitute-Commissaire du Gouvernement près la Cour d’Appel avant d’être rétrogradé au poste de Chargé de mission au Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique. Il a été alors installé par maître Jean Fallières BAZELAIS, actuel Directeur Général du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, profitant de vanter les mérites professionnelles du concerné pour mener à bon port le Parquet de Port-au-Prince. Tout en être conscient de ses lourdes tâches, maître Lionnel Constant BOURGOUIN sollicite la franche collaboration de l’ensemble des acteurs du système judiciaire œuvrant dans sa juridiction pour accomplir efficacement et équitablement ses tâches, exhortant à ses Substituts-Commissaires et à la Police Judiciaire de prendre la loi comme leur boussole pour éviter toutes violations des droits des justiciables. Par ailleurs, le Chef de la poursuite pénale dans la juridiction de Port-au-Prince compte sur la collaboration des Juges de Paix concernant la mise en mouvement de l’action publique.

« Nous attendons l’implication des Juges de Paix dans la mise en mouvement de l’action publique pour aider le Parquet à respecter les délais de police, ce qui permettra de saisir en temps réel la juridiction de jugement. Ainsi, vous êtes surtout un maillon dans la chaîne pénale pour assurer l’efficience de enquêtes et l’efficacité de la justice pénale mais aussi la paix dans votre juridiction », a déclaré maître Lionnel Constant BOURGOUIN, insistant sur l’application impartiale du Droit et de la législation haïtienne en la matière afin d’apporter une réponse adaptée à la gravité des agissements des accusés et/ou des coupables. Donc, il soutient que le Parquet qu’il dirige n’est pas une boutique où l’on est venu acheter un morceau de justice aux plus offrants. Il s’est plutôt accentué sur les principes éthiques et déontologiques régissant la noble profession en bon auxiliaire de la justice.

 

Le P’tit Journal Haïti


En savoir plus sur Le P'tit Journal Haiti

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Related Articles