ActualitésSociété

L’État Haïtien et la Sogener: Une guerre froide persiste.

Samedi 15 Août 2020 – Le P’tit Journal Haïti.

 

L'État Haïtien et la Sogener: Une guerre froide persiste. 2

Commenter et partager cet article.

 

Par Samuel JOSEPH

 

Le dossier judiciaire opposant la Compagnie locale d’énergie électrique dénommée « Sogener S.A. » avec l’État Haïtien prend de nouvelle tournure suite à l’intallation du nouveau Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP), maître Rockfeller VINCENT, revoqué préalablement dans le système judiciaire haïtien pour des causes multiples (improductivité, implication suspectueuse dans la libération des présumés bandits …) par ses supérieurs hiérachiques d’alors.

 

En effet, dans une correspondance adressée le vendredi 14 août 2020 aux autorités américaines, le Chef a.i. du Parquet de Port-au-Prince, maître Ducarmel GABRIEL, a réclamé la recherche et le rapatriement du citoyen Dimitri Albert Édouard VORBE, vice-président de la compagnie susmentionnée, qui séjourne sur le territoire américain avec un simple visa de visiteur depuis plus de six (6) mois. « Monsieur Dimitri Albert Édouard VORBE, né le 23 Août 1973, est un citoyen haïtien fugitif activement recherché par la Police et la Justice haïtiennes alors son séjour actuel aux États-Unis d’Amérique viole les lois américaines sur l’immigration », a écrit le Parquetier, se transformant toutefois en spécialiste et défenseur de l’immigration américaine dans son document officiel. Malgré le Cabinet d’Instruction de cette même juridiction a été saisi de ce dossier, le Parquet a émis en date du 4 mars 2020 un mandat d’arrêt contre l’accusé Vorbe et, l’ironie du sort, cela est toujours debout.

 

Quel avenir pour les actionnaires de la Sogener?

 

Voulant plaire son chef [menteur] occupant le Palais National, le Commissaire Ducarmel GABRIEL s’active, à tort ou à raison, pour l’arrestation des actionnaires de la Sogener soupconnés dans des scandales de corruption au prejudice de l’État Haïtien qui, de son côté, est pris en otage par des commerçants haïtiens/étrangers cherchant/obtenant la couverture diplomatique à travers des ambassades et consulats accrédités au pays pour s’échapper [éventuellement] à des enquêtes judiciaires nationales autour de leurs avoirs. Pour s’assurer de sa démarche, le Représentant de l’Exécutif dans le Judiciaire affaibli, a sollicité l’aide de l’INTERPOL aux fins d’émettre un mandat d’arrêt international contre les sieurs Jean Marie Vorbe et Dimitry Albert Édouard VORBE et la dame Délatour Agnès Elizabeth Débrosse PRÉVAL. « Faux et usage de faux, faux en écritures, escoquerie, blanchiment des avoirs, abus de confiance, enrichissement illicite et association de malfaiteurs … », sont, entre autres, les chefs d’accusations retenues contre ces derniers.

 

Un fait nouveau ou de la bizarrerie?

 

Dans ce document officiel, le Magistrat debout a indiqué que l’Entrepreur VORBE est « un des suspects d’une enquête en cours sur un complot visant à encourager des actes d’agressions contre l’Ambassade des Etats Unis en Haïti ». Pas avant la publication de cette correspondance, personne n’était toutefois au courant de la date de l’ouverture d’une telle enquête où l’on avait répertorié monsieur Dimitry Albert Édouard VORBE parmi les suspects. Donc, Me Ducarmel GABRIEL a fait savoir au Gouvernement américain que l’Administratjon Moïse/Jouthe laquelle il appartient reste à son entière disposition pour toute information supplémentaire concernant monsieur VORBE.

 

Dossier à suivre …

 

 

sj1406988@gmail.com

Bouton retour en haut de la page