New-York : Dr. Garry CONILLE a exposé la situation d’Haïti devant le Conseil de Sécurité des Nations-Unies

by AvatarLe P'tit Journal Haïti
0 comment
220px Garry Conille 2012

New-York, le 3 Juillet 2024 – Le P’tit Journal Haïti

Par Samuel JOSEPH

À New-York, le Premier Ministre Garry CONILLE, accompagné de sa délégation officielle, a fait ce mercredi sa première intervention devant la Tribune des Nations Unies où il a exposé la situation d’Haïti. Dans son discours introductif, le Chef du Gouvernement haïtien a présenté les défis actuels que confronte Haïti depuis des années. Tout en reconnaissant l’appui de la Communauté internationale à son pays, Dr. Conille a sollicité le renforcement de la solidarité internationale, en matière de sécurité et de financement, en faveur d’Haïti. Le haut dirigeant Haïtien continue à défendre les chantiers auxquels prévoit l’Accord politique du 3 Avril dernier pour sortir ce pays caribéen de son marasme actuel. Le PM de transition et son Cabinet ministériel se montrent déterminer à changer positivement la donne en matière de gouvernance en Haïti.

Lors d’une réunion d’information sur la crise haïtienne auprès du Conseil de Sécurité des Nations-Unies à New-York, le Premier Ministre haïtien s’est dit déterminer à relever les défis sécuritaires, politiques et humanitaires majeurs que connaît Haïti, avec la spirale de violence armée et gangstérisée sévissant dans les régions de l’Ouest l’Artibonite et le Nord-Ouest notamment. Devant la fureur des groupes criminels notoires, Dr. Garry CONILLE a réitéré le soutien de la Communauté internationale à agir plus efficacement aux côtés de la force publique Haïtienne et de la Mission Multinationale d’Appui à la Sécurité. « La sécurité est un élément fondamental pour le peuple Haïtien alors la participation active de la Communauté internationale demeure indispensable pour le gouvernement Haïtien », a fait savoir le médecin de 58 ans.

« Nous remercions les efforts de nos partenaires internationaux dans l’envoi d’une mission de paix non onusienne en Haïti. Alors, nous sollicitons plus d’assistance étrangère, en matière sécuritaire et financière, pour les forces de sécurité nationales, y compris la mission kenyane, afin de rétablir un climat de paix et de stabilité durable », a défendu le Chef de la Primature haïtienne, arguant que toutes aides internationales doivent être coordonnées par le Gouvernement haïtien suivant ses besoins en la matière. Parallèlement, le Premier Ministre haïtien a félicité le déploiement du premier contingent de 400 policiers Kenyans à Port-au-Prince, il y a de cela huit (8) jours où ils sont stationnés dans leur base à Clercine, commune de Tabarre, en attendant leur participation dans des opérations anti-gangs aux côtés de la force publique Haïtienne.

Selon Dr. Garry CONILLE, la Police Nationale d’Haïti et les Forces Armées d’Haïti vont travailler en synergie et de manière coordonnée, avec l’appui de la mission kenyane, pour traquer et démanteler les foyers de gang qui terrorisent les citoyennes et citoyens. Il a exprimé sa grande détermination à remettre son pays sur les rails de développement durable, en passant par la restauration de la sécurité, la réforme constitutionnelle et l’organisation des élections démocratiques pour renouveler le personnel politique. Donc, il a rencontré plusieurs acteurs nationaux et de la Diaspora haïtienne aux États-Unis d’Amérique pour les informer d’un ensemble de mesures transitionnelles nécessaires qu’ont déjà pris lui et son équipe gouvernementale pour redresser la barque nationale.

 

Le P’tit Journal Haïti


En savoir plus sur Le P'tit Journal Haiti

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Related Articles