ActualitésSociété

Cap-Haïtien/Sit-in: L’IPAM marche contre l’impunité.

Vendredi 19 Juin 2020 – Le P’tit Journal.
Commenter et partager cet article.

Par Samuel JOSEPH

Cap-Haïtien/Sit-in: L'IPAM marche contre l'impunité. 2

Des leaders et membres de l’organisation politique dénommé « Inisyativ Patriyòt Maryen (IPAM) » ont organisé, ce vendredi 19 juin 2020, un sit-in devant le Parquet du Tribunal Civil du Cap-Haïtien contre l’impunité et l’insécurité régnant dans le Nord du pays.

En effet, les deux principaux leaders de cette structure, Jean-Baptiste BIEN-AIMÉ et Jean-Hugues CÉLESTIN respectivement ancien Sénateur du Nord-Est et ancien Député de la commune de Quartier-Morin (Nord), ont en premier pris la parole pour exiger l’arrestation et le jugement de l’actuel Délégué départemental du Nord, monsieur Pierrot Dégauld AUGUSTIN, accusé de financer en argent, armes et munitions le gang armé « AjiVit » qui opère dans le quartier populaire de « Shada 2 » et terrorise la population civile. Ils ont, par ailleurs, dénoncé la démolition de plusieurs maisons et maisonnettes dans le quartier susmentionné car, selon eux, les autorités locales ont utilisé de faux pretexte pour exproprier les résidants des quartiers populeux « Shada » et « Nan Bannann ». « On ne peut attribuer l’étiquette de banditisme à tous les habitants des quartiers populaires car ils (ou elles) sont tous des Haïtiens et Haïtiennes méritant un traitement décent de la part de nos autorités publiques », ont martelé ces deux anciens parlementaires du Grand Nord d’Haïti.

Entre temps, l’ancien Sénateur du Nord-Est et Coordonnateur de l’IPAM dans ledit département a demandé au Chef a.i. du Parquet de Cap-Haïtien, Me. Richemont FLORIVAL, de mettre l’action publique en mouvement, à la fois, contre toutes les autorités publiques ainsi qu’aux civils armés qui font la loi au sein de la communauté, notamment dans les quartiers de « Shada » et « Nan Bannann ».

Pour sa part, le Coordonnateur de l’IPAM et ancien Député de Quartier-Morin a annoncé de nouvelles phases dans sa bataille, dont la déposition formelle d’une plainte contre le Délégué AUGUSTIN. Également il a crié justice en faveur du défunt policier Larouse JOSEPH, enlevé puis assassiné dans l’après-midi du mercredi 10 au jeudi 11 juin dernier par des présumés membres du gang armé « AjiVit » à Shada 2. Monsieur CÉLESTIN a exigé que justice et réparation soient rendues aux victimes d’expropriation dans les quartiers susmentionnés et que les bandits soient désarmés pour que la vie normale reprenne dans les cités.

sj1406988@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page