Insécurité

Delmas-Insécurité: L’ex-policier Guerby GEFFRARD décédé de ses blessures à l’hôpital Bernard Mevs.

Delmas-Insécurité: L’ex-policier Guerby GEFFRARD décédé de ses blessures à l’hôpital Bernard Mevs.

Delmas, Mardi 29 Juin 2021 – Le P’tit Journal Haïti.

Delmas-Insécurité: L'ex-policier Guerby GEFFRARD décédé de ses blessures à l'hôpital Bernard Mevs. 2

Mardi après-midi, l’ex-policier Guerby GEFFRARD a été victime d’une attaque armée à la rue Dessalines, au niveau de Delmas 32, dans la commune de Delmas (Département de l’Ouest), par des individus qui circulaient à bord d’une motocyclette. Transporté d’urgence à l’Hôpital Bernard Mevs, le Délégué du Syndicat de la Police Nationale d’Haïti est décédé de ses blessures, selon les informations relayées par la presse locale.

Le policier Domond SAINT-CYR s’est insurgé contre l’exécution du Délégué Guerby GEFFRARD. C’est aussi un coup dur pour le SPNH-17″, a-t-il rétorqué l’actuel porte-parole du dit syndicat. Il en a profité pour rappeler au public l’ensemble des menaces qui étaient planées sur le dos du défunt pour avoir dénoncé « avec véhémence » les dérives au sein de l’institution policière. Issu de la vingt-huitième promotion de la Police Nationale d’Haïti, le syndicaliste défunt était âgé de trente-cinq (35) ans où il a laissé trois (3) enfants avec sa femme, y compris une autre concubine qui est actuellement enceinte.

En passant, le syndicaliste Guerby GEFFRARD avait reçu, en début de mai, plusieurs balles non loin de la place Jérémie à Carrefour-feuilles, dans la deuxième circonscription de Port-au-Prince. Lors de cette attaque, des rumeurs circulaient sur sa mort mais, par la suite, le concerné avait lui-même confirmé sa présence dans une courte vidéo. Durant son vivant, le syndicaliste Guerby GEFFRARD n’avait jamais cessé de dénoncer le Directeur Général a.i. de la Police Nationale d’Haïti, Léon CHARLES, qui, dit-il, cherchait à l’assassiner par n’importe quel moyen.

Enfin, l’ex-Délégué du SPNH-17 était frappé par un avis de recherche, y compris d’autres policiers membres du SPNH-17, de la Direction Centrale de la Police Judiciaire. Lui et ses compagnons d’armes étaient accusés d’être membres de Fantom 509, un groupe qualifié de terroriste par le Président contesté Jovenel MOÏSE et consorts.

 

M. Samuel JOSEPH
sj1406988@gmail.com

Bouton retour en haut de la page