Haïti : Les Miragoânais soutiennent le Parquetier Jean-Ernest MUSCADIN et s’en prennent à Pierre ESPÉRANCE

by Samuel JosephSamuel Joseph
0 comment
Img 20240706 Wa0012

Miragoâne, le 6 Juillet 2024 – Le P’tit Journal Haïti

Par Samuel JOSEPH

Depuis quelques temps, plusieurs organismes locaux de défense des droits ont fustigé les pratiques du Commissaire Jean-Ernest MUSCADIN dans sa lutte contre le grand banditisme et la criminalité à grande échelle, au niveau de sa juridiction. Ces nombreuses critiques virulentes surviennent après les deux (2) correspondances du Réseau National de Défense des Droits Humains aux Premier Ministre Garry CONILLE et Ministre de la Justice, maître Carlos HERCULE, exigeant la destitution et la condamnation du Parquetier de Miragoâne accusé de multiples violations des droits humains, association de malfaiteurs, entre autres. Toutefois, les Miragoânais s’en prennent à la demande de Pierre ESPÉRANCE et expriment plutôt leur soutien indéfectible à maître Muscadin qui, selon eux, n’ira nulle part.

À Miragoâne, une foule a gagné ce samedi les rues de la Section communale de Charlon pour soutenir le Commissaire du Gouvernement près le Tribunal Civil de Miragoâne faisant l’objet de révocation ou de transfert de juridiction. Cette énième solidarité miragoânaise a vu le jour où le Directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains presse le Gouvernement haïtien à destituer et condamner maître Jean-Ernest MUSCADIN pour de nombreuses exécutions sommaires, association de malfaiteurs, abus d’autorité et excès de pouvoir. Selon les protestataires qui utilisaient des branches d’arbres, des casseroles et autres, le Parquetier Jean-Ernest MUSCADIN n’ira nulle part et, soulignent-ils, car c’est lui nous permettant de circuler librement dans les Nippes. Sur leur parcours et dans un refrain unique, les Miragoânais ont chanté « Si’w manyen Miskaden w’ap bouleeeeee » en mettant en garde le Gouvernement haïtien à révoquer le Chef du Parquet de cette juridiction.

En quelque sorte, les manifestants estiment qu’il y aurait un complot ourdi qui s’apprêterait à dessiner conte le Chef du Parquet de Miragoâne. Ce dernier ne cesse de s’affirmer dans les Nippes pour sa lutte acharnée contre les présumés bandits notoires qui tentaient de se réfugier dans sa juridiction. Néanmoins, le Chef du Réseau National de Défense des Droits Humains a listé, dans ses énièmes correspondances, plusieurs cas d’exécution sommaire commis contre des citoyens par le Commissaire Muscadin et son bras armé. « Le temps est révolu, les pratiques du Commissaire Jean-Ernest MUSCADIN violent systématiquement les règles de droit et risquent de transformer Haïti en un État de jungle », a fait savoir savoir le défenseur des droits humains.

Le P’tit Journal Haïti


En savoir plus sur Le P'tit Journal Haiti

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Related Articles