La Police Nationale d’Haïti a célébré ses 29 ans d’existence sous fond de crise

by Samuel JosephSamuel Joseph
0 comment
Img 20240613 Wa0000

Port-au-Prince, le 12 juin 2014 – Le P’tit Journal Haïti

Par Samuel JOSEPH

Ce mercredi 12 juin 2024, la Police nationale d’Haïti a célébré ses vingt-neuf (29) ans d’existence sous fond de crise, avec l’assassinat « crapuleux » de trois (3) policiers de l’Unité tactique Anti-Gang au niveau de Sans-fil, à proximité de Delmas 18, dans la soirée du dimanche 9 juin de l’année en cours. Aucune activité festive n’a été réalisée pour marquer ce nouveau Printemps, en raison de ce drame. Lors de son discours de circonstance, le directeur général Frantz ELBÉ a entre temps salué la détermination, le courage et la bravoure des policiers dans leurs tâches constitutionnelles. En ce sens, le patron de la PNH promet d’appréhender les auteurs de ces crimes odieux, y compris le démantèlement des foyers de Gang qui terrorisent les citoyens.

Le commandant Frantz ELBÉ s’est montré indigné devant la barbarie des terroristes de Viv Ansanm, à l’encontre des agents de l’Unité tactique Anti-Gang qui étaient victimes d’une embuscade meurtrière. Sur un ton ferme, le chef intérimaire de la Police nationale d’Haïti a fait savoir aux gangsters qu’ils payeront bientôt pour leur forfait. « Le triple assassinat du 9 juin dernier ne passera pas comme celui du 12 mars 2021 perpétré au Village-de-Dieu. » Alors, monsieur Elbé a réitéré son soutien et celui de son haut commandement aux commandants et membres de l’UTAG. « Les agents de l’UTAG constituent l’unité de première ligne se consacrant à la lutte contre les guérillas urbaines », a-t-il défendu haut et fort. Le chef intérimaire de la police haïtienne a cependant admis la dégradation sécuritaire du pays, avec la détention illégale des armes de pointe et de guerre par des bandits notoires. Il est clair que notre police actuelle n’a pas été préparée pour combattre ces guérillas urbaines, mais les forces de l’ordre se battent pour traquer les malfrats et rétablir l’ordre et la sécurité publique, a reconnu monsieur Elbé, appelant les policiers à s’unir patriotiquement pour s’éloigner de toute manipulation.

Parallèlement, monsieur Frantz ELBÉ a remercié les partenaires internationaux du patron de la Police Nationale d’Haïti pour leur support technique et financier. À travers le programme Basket Fund, la Police nationale d’Haïti a bénéficié des supports de la communauté internationale en vue de l’aider à relever des défis urgents et majeurs, a-t-il également souligné dans son intervention publique. De plus, le numéro un de la PNH exhorte le Gouvernement haïtien à continuer à équiper l’institution policière afin qu’elle puisse répondre à ses obligations. Plusieurs régions du pays sont largement contrôlées par la coalition criminelle dénommée « Vivre ensemble », bloquant les routes nationales, entravant la libre circulation des citoyens, continuant d’imposer leur volonté contre la population civile, entre autres.

 

Le petit journal d’Haïti


En savoir plus sur Le P'tit Journal Haiti

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Related Articles