Politique

Référendum constitutionnel et Élections: Le Gouvernement haïtien dit « ADELANTE »

Port-au-Prince, le mercredi 28 Avril 2021 – Le P’tit Journal Haïti.

L’administration contestée MOÏSE-JOSEPH n’entend pas faire marche arrière dans son double projet pour cette année: référendum constitutionnel et organisation des élections générales, malgré les nombreuses critiques virulentes venues des secteurs de la vie nationale et ceux de l’étranger. Lundi après-midi, des membres du Gouvernement de facto ont rencontré les membres du Conseil Électoral Provisoire pour discuter sur le Plan National de Sécurité à l’approche des élections.

Référendum constitutionnel et Élections: Le Gouvernement haïtien dit "ADELANTE" 2

« Collègue Ministre ⁦@MathiasPierre00⁩, le DG de la ⁦@pnh_officiel⁩ et moi avons eu, cet après-midi, une rencontre de travail avec les Membres du Conseil Électoral Provisoire (CEP) sur le Plan National de Sécurité à l’approche des élections », a tweeté lundi le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Rockfeller VINCENT, arguant que les forces de l’ordre sont déjà instruites pour traquer tous les présumés bandits imposant leur volonté contre la population haïtienne.

Alors que le Ministre chargé des Questions Électorales a déclaré que le référendum et les élections sont techniquement possibles en Haïti, les actes de banditisme et de kidnapping sont en hausse. L’Ingénieur Mathias PIERRE minimise le climat d’insécurité qui règme actuellement dans le pays pour renouveler le personnel politique à travers les urnes.

« Ti gwoup gang nan Pòtoprens yo pa kap bloke pwosesis elektoral la nan tout peyi a kidonk nap vanse tèt dwat sou wout referandòm ak eleksyon yo anndan peyi a », a tempêté dans sa langue vernaculaire l’ancien candidat à la présidence de 2015 et ancien opposant farouche de Jovenel MOÏSE. L’entrepreneur Mathias PIERRE invite ses anciens alliés de l’opposition à se préparer pour les élections s’ils veulent conquérir le pouvoir et mettre en application leur projet de société en faveur de la population haïtienne.

Montant alloué pour le Référendum constitutionnel.

Selon la Présidente du CEP mort-né qui intervenait mardi à la rubrique « Le Point » sur les ondes de la Radio-Télé Métropole à la capitale haïtienne, plus de quarante millions de dollars américains (40.000.000.00 $ us) sont déjà mobilisés pour organiser le référendum constitutionnel. Madame Guylande MÉSADIEU a indiqué que son institution hérite de nombreuses dettes de loyers, entre autres. Toutefois, elle s’est dit victime du sexisme de la part des organisations haïtiennes de défense des droits humains.

Parallèlement, en début de cette semaine, plusieurs dizaines de parlementaires américains, issus à la fois des partis démocrate et républicain, ont dénoncé le projet de la nouvelle Constitution initié par l’occupant du Palais National. Toutefois, les signataires de cette correspondance exhortent le Département d’État à ne pas financer ni assister techniquement les projets de la présidence haïtienne qui, selon eux, souffrent de la légitimité et de la crédibilité.

Entre temps, le Core Group se dit préoccupé face à la recrudescence de l’insécurité en Haïti. Il plaide en faveur d’un accord politique capable de déboucher sur un renouveau démocratique cette année: organisation du référendum constitutionnel et des élections générales. Toutefois, la communauté internationale dénonce le caractère exclusif et non participatif dans la rédaction de l’avant-projet de nouvelle Constitution.

M. Samuel JOSEPH
sj1406988@gmail.com

Bouton retour en haut de la page