ActualitésSécurité

Sécurité: Léon CHARLES multiplie ses rencontres pour contrer le kidnapping

Par Le P’tit Journal Haïti – Vendredi 29 Janvier 2021.

Le Directeur Général a.i. de la Police Nationale d’Haïti (DGPNH) se dit très préoccupé face à la recrudescence de l’insécurité dans le pays. Monsieur Léon CHARLES qui multipliait ses rencontres stratégiques, prépare ses troupes en vue de combattre le kidnapping dans les zones métropolitaines de Port-au-Prince étant considérées comme la bastion privilégiée des bandits pour commettre leur forfait.

Sécurité: Léon CHARLES multiplie ses rencontres pour contrer le kidnapping 2

Avec notre rédacteur en Haïti, Samuel JOSEPH.

Le Commandant Léon CHARLES a rencontré, cette semaine, les responsables de police, les Maires, le Délégué départemental de l’Ouest ainsi que les Vice-délégués de la juridiction de Port-au-Prince en vue de définir un plan stratégique opérationnel de la Police Nationale d’Haïti (PNH) visant à contrer les actions des bandits qui tuent, pillent, enlèvent et ruinent les familles haïtiennes.

« Le Directeur Général de la PNH, Léon CHARLES, a rencontré jeudi le Délégué départemental de l’Ouest ainsi que les Vice-délégués des arrondissements constituant notamment les zones métropolitaines de Port-au-Prince. Cette rencontre fait suite à une série de discussions avec les autorités locales sur une convergence d’actions contre le banditisme en général et les enlèvements en particulier », a relaté à notre rédaction une source policière départementale. Les forces de l’ordre, note la source, sont formellement instruites à traquer les bandits et démanteler les gangs armés opérant sur le territoire national. « Diferan inite espesyalize nan polis nasyonal la resevwa enstriksyon fòmel bò kote kòmandman an Chèf Polis Nasyonal la, Léon CHARLES, pou mache pran bandi ak gang ame yo kèlkeswa kote yo ale kache, pou arete yo epi trennen yo devan lajistis », poursuit notre source dans sa langue vernaculaire.

Le Palais National a totalement été impacté depuis l’organisation de la manifestation des membres du G9, dont Barbecue et Krisla, dans la troisième circonscription de Port-au-Prince contre le kidnapping, vendredi dernier. L’opposition et des observateurs nationaux et internationaux ont vite compris qu’il y a [réellement] une connexité entre les chefs de gang et le pouvoir en place, car, disent-ils, les forces de l’ordre ont sécurisé les manifestants d’alors sans avoir lancé une bombonne de gaz lacrymogène, voire arrêter ces présumés bandits notoires ayant des avis de recherche à l’encontre d’eux.

 

 

sj1406988@gmail.com

 

Bouton retour en haut de la page