ActualitésSociété

Valorisation féminine: Moutiatita CHÉRY organise « Miss Angélique Haïti ».

Par Le P’tit Journal Haïti – Mercredi  9 Décembre 2020.

Jeune intellectuelle haïtienne âgée de vingt-huit ans, promotrice et défenseuse des droits et libertés des filles et femmes. Moutiatita CHÉRY vivant en terre étrangère a informé à la rédaction de « Le P’tit Journal Haïti » son projet baptisé « Miss Angélique Haïti ». Cette initiative vise, selon elle, à aider et à valoriser les jeunesValorisation féminine: Moutiatita CHÉRY organise "Miss Angélique Haïti". 2 filles tant sur le plan intellectuel que moral.

Valorisation féminine: Moutiatita CHÉRY organise "Miss Angélique Haïti". 3

Lors d’une entrevue exclusive réalisée avec la rédaction de « Le P’tit Journal Haïti », madame Moutiatita CHÉRY a expliqué ses multiples batailles pour aider et mettre en valeur les jeunes filles à travers son projet d’envergure baptisé « Miss Angélique Haïti ». « C’est un conspira intellectuel qui a pour objectif d’aider les jeunes filles à prendre conscience de la véritable valeur de l’effort intellectuel et moral », a fulminé la jeune Moutiatita CHÉRY. Le slogan de la compétition est « La beauté d’accord, l’intelligence d’abord », a-t-elle fait savoir lors de notre causerie.

Interrogée sur les raisons l’ayant poussée à organiser une telle compétition, la cheffe d’orchestre de cette activité culturelle s’est appuyée sur les modes de vie que mènent les jeunes filles.

« Organiser ce concours m’est venu à travers la vie quotidienne que supporte les filles d’aujourd’hui, cette discrimination que la société les impose, à savoir quelles sont inférieures aux hommes et que posséder un joli visage, un beau corps dépend de leur réussite », a défendu la jeune prometteuse et défenseuse des droits et libertés des filles et femmes.

 

Entre temps, la première édition de « Miss Angélique Haïti » a été organisée en 2019 et c’est la demoiselle Daphnée Alice DIEUDONNÉ qui a été sacrée championne. Selon l’organisatrice, il n’y avait aucun problème concernant ce choix parce que le public avait pu constater que la gagnante méritait cette couronne.

Toutefois, elle envoie une pique envers certains sponsors qui n’ont pas tenu parole et qui ont donné par la suite des difficultés aux organisateurs concernant les primes qu’ils comptaient offrir aux gagnantes. C’est la raison pour laquelle qu’elle compte mettre à point tous les primes pour ne plus revivre les mêmes scénarios antérieurs.

Impact de la Covid-19 sur la seconde édition de « Miss Angélique Haïti ».

La pandémie de coronavirus a impacté et même dérouté la date de l’organisation de la seconde édition de « Miss Angélique Haïti » malgré les nombreuses inscriptions reçues. Ainsi, cette nouvelle manifestation culturelle se tiendra l’année prochaine alors le staff essaie de gérer avec les sponsors avant de lancer les inscriptions, a rassuré madame Moutiatita CHÉRY, sans préciser pour autant la date du lancement de ce concours.

 

« Les jeunes filles doivent travailler sans relâche pour réaliser leur rêve caressant, en osant et en apprenant à véhiculer la positivité dans leur parcours », a conseillé notre expatriée, arguant que cela peut les aider à parvenir à leur fin. C’est au prix de l’effort constant que les jeunes filles arriveront au sommet dans ce monde bourré de discriminations féminines où les hommes continuent de piétiner les droits et libertés de ces dernières, a-t-elle conclu notre interview.

 

Le P’tit Journal Haïti

 

Bouton retour en haut de la page